vendredi 12 juillet 2024
26 C
Ajaccio

L’Oghju

L’Oghju (parfois orthographié « Occhiu » ou « Ochju ») est une notion traditionnelle corse qui fait référence au « mauvais œil ». C’est une superstition ancienne non seulement présente en Corse, mais également dans de nombreuses cultures méditerranéennes. Voici quelques points importants à connaître sur l’Oghju :

Protection : Pour se protéger de l’Oghju, les Corses ont recours à divers talismans, amulettes et rituels. La protection contre l’Oghju est prise très au sérieux en Corse. Des rituels et des amulettes, tels que le « cornu », semblable à la corne d’abondance ou à une petite corne rouge (très souvent confectionnée en corail), sont souvent utilisés pour détourner les effets néfastes du mauvais œil. Les Corses peuvent également recourir à des prières spécifiques ou à des pratiques héritées des anciens pour se prémunir contre cette malédiction. L’Œil de Sainte Lucie, par exemple, est également souvent porté comme une amulette protectrice contre le mauvais œil.

L’Oghju est plus qu’une simple superstition ; il est intégré dans les comportements sociaux. Complimenter quelqu’un ouvertement sans ajouter une bénédiction ou une forme de protection est parfois considéré comme risqué, car cela pourrait involontairement attirer l’Oghju. Pour cette raison, les interactions sociales en Corse sont souvent accompagnées de phrases et de gestes destinés à écarter toute intention malveillante.

Signes : Si une personne est subitement malchanceuse, tombe malade sans raison apparente, ou si un enfant pleure constamment, cela peut être interprété comme des signes que cette personne a été frappée par l’Oghju.

Guérison : Il existe des rituels spécifiques pour diagnostiquer et guérir le mauvais œil. Certains Corses possèdent le don de « retirer » l’Oghju et pratiquent des rituels impliquant généralement de l’eau, de l’huile et des prières.

Les personnes qui possèdent le don de « retirer » le mauvais œil sont souvent appelées « guérisseurs » ou en corse, « signadori« . Ils sont respectés et craints pour leur capacité à manipuler des forces que beaucoup ne comprennent pas.

Le rituel typique de guérison du mauvais œil en Corse implique plusieurs éléments et étapes

  • L’eau et l’huile : Le guérisseur utilise un récipient rempli d’eau, souvent de l’eau bénite. Il ou elle laisse tomber de l’huile d’olive dans l’eau. Si l’huile se disperse et forme une forme semblable à un œil, cela est interprété comme un signe de la présence de l’Oghju.
  • Les prières : Pendant que l’huile est versée, le guérisseur récite des prières ou des formules secrètes. Ces prières sont souvent transmises le soir de Noël au sein d’une famille et gardées secrètes. Elles peuvent invoquer la protection de saints spécifiques ou de la Vierge Marie.
  • Le signe de croix : Le guérisseur peut faire le signe de croix sur le front de la personne affectée ou sur l’eau contenant l’huile, renforçant le caractère sacré du rituel.
  • Le diagnostic : Après le rituel, si l’huile coule librement dans l’eau, on pense que le mauvais œil a été enlevé. Si elle reste en forme de goutte ou forme un œil, cela peut signifier que la personne est toujours affectée.
  • Répétition du rituel : Il n’est pas rare que le rituel doive être répété plusieurs fois pour garantir l’élimination complète du mauvais œil.

Ces rituels, ancrés dans la culture corse, montrent l’importance de la spiritualité et des croyances ancestrales dans la vie quotidienne de l’île, où le mystique et le pratique se rencontrent souvent. Ils soulignent également un aspect communautaire fort : la confiance et le lien entre les guérisseurs et ceux qu’ils soignent, renforçant le tissu social et culturel de la Corse.

Prévention : Pour éviter d’invoquer involontairement le mauvais œil sur quelqu’un d’autre, il est courant de toucher du bois ou de cracher légèrement trois fois après avoir fait un compliment.

Transmission : La croyance veut que certaines personnes, souvent sans le savoir, aient un regard particulièrement puissant et puissent jeter l’Oghju plus facilement que d’autres.

L’Oghju est profondément enraciné dans la culture et la tradition corse. Même si tout le monde n’y croit pas nécessairement, le respect et la reconnaissance de cette superstition demeurent, et de nombreuses personnes prennent des précautions pour se protéger ou protéger leurs proches.

La Transmission de la Prière de L’Oghju

La transmission de la prière de L’Oghju lors de la veillée de Noël est un rituel empreint de mysticisme et de tradition en Corse. Cette pratique, à la fois introspective et spirituelle, représente une fusion entre la foi chrétienne et des croyances ancestrales. Elle est réalisée dans un cadre intime et solennel, souvent à la lumière d’un feu de cheminée, symbolisant la chaleur et la lumière guidant le chemin spirituel.

La transmission s’effectue uniquement de manière orale, créant un lien profond et unique entre la signadora et le récipiendaire. Elle se déroule à un moment précis : au troisième son de cloche à minuit lors de la nuit de Noël, symbolisant le début d’une nouvelle journée et un moment de renouveau spirituel. La signadora, partageant sa prière, doit la réciter lentement, pas plus de trois fois, reflétant ainsi l’importance du chiffre trois dans ce rituel.

Cette transmission unique, si elle n’est pas retenue, ne peut être répétée, soulignant la gravité et la singularité de ce moment sacré. En transmettant cette prière, un pouvoir est partagé, et la personne qui reçoit cette prière doit être croyante et croire au pouvoir de la prière, renforçant ainsi le lien entre la foi et la tradition. Cette pratique, loin d’être du folklore, est un moment de guérison et de soulagement pour ceux qui sont affectés par le mal, et représente un aspect important et respecté de la culture corse.

Cette croyance reflète l’importance de la communauté, de la protection de la famille et des proches, ainsi que le respect des traditions qui continuent de façonner l’identité culturelle corse.

A Lire aussi l’Article « sur « L’ochju, la prière mystérieuse de la veillée de Noël » sur CorseNetInfos.

Derniers articles

- PUBLICITE -

- Agenda des Evènements Musicaux - Votre portail vers la scène musicale en Corse

A Découvrir Aussi : Explorez la Culture Corse sous toutes ses facettes sur Art & Âme Corse !